trackarena.com
footworks

Kevin MayerIl est des débuts de décathlon plus compliqué. Favori et grosse chance de médaille pour la France, Kévin Mayer est parti à la conquête du titre mondial. A l’issue de la première journée, après cinq épreuves pliées et deux records personnels le bilan est plutôt enthousiasmant.

Un départ tonitruant. Dès la première épreuve de la journée et sur les coups de 11h00, Mayer remporte la deuxième série du 100m. Il passe l’arrivée les bras levés et pour cause : 10“70, record personnel explosé. Voilà une journée qui commence bien pour le décathlonien qui avait hâte d’en découdre après sept jours d’attente. Le canadien Damian Warner est son principal concurrent sur le papier. Le second Français engagé, Bastien Auziel en termine en 11“35.

Place au concours de la longueur. Galvanisé par son temps sur la ligne droite, le Français atterri à 7,52m au troisième essai. Devant lui, l’Allemand Kazmirek fait un saut mesuré à 7,64m. C’est plus modeste pour Warner en 7,44m. Le deuxième Allemand Freimuth et l’Américain Hardee sont tous deux à 7,48m.

Pour conclure la matinée, le lancer de poids est aussi synonyme de grosse performance pour le favori qui tient son rang. Avec un jet à 15,72m il ne gagne pas l’épreuve (remportée par Lindon Victor en 15,86m) mais approche encore une fois son record de France. Après trois épreuves, Mayer pointe en tête crédité de 2703 points, devant l’Allemand Freimuth (2678 unités) et l’Américain Hardee (2647 points). La menace Warner semble s’éloigner petit à petit.

Au sautoir en hauteur, Kévin Mayer fait un peu moins bien qu’à Rio puisqu’il en est resté à 2,08m contre 2,11m aux Jeux Olympiques. Il conserve tout de même 45 points d’avance sur son record.

Avant le départ du 400m, Bastien Auzier est en 22ème position. Pour cette cinquième épreuve, c’est l’Allemand Kazmirek qui frappe fort dans la 3ème série en 47“20. Kévin Mayer quant à lui, bat son record personnel de deux centièmes en arrachant un 48“26 avant de passer encore essoufflé par la case Nelson pour conclure la journée.

Bien embarqué et en tête de ce décathlon (4487 points), on aurait du mal à imaginer Kévin Mayer partir de Londres sans médaille autour du cou. D’autant que selon ses dires, la deuxième journée lui est plus profitable. Rejoindre Pierre-Ambroise Bosse dans le club des Champions du monde 2017 serait une bien belle image de ces Mondiaux. Il n’y a plus qu’à!

Dans la photo: Kevin Mayer (Chiara Montesano/trackarena.com)

Mots clés:

Laissez un commentaire


 

Traductions

  • Austrian
  • Deutsch
  • Danish
  • International
  • Suomi
  • Français
  • Magyar
  • Italiano

Relais, l'IAAF allon...

La fédération internationale d’athlétisme (IAAF) a fait savoir que les règles du  [ En lire plus ]

LONDRES 2017: Yohan ...

Il s’en est fallu de peu pour que la photo des médaillés  [ En lire plus ]

LONDRES 2017: Il l'a...

Il était le favori, il l’a fait. Avec 8768 points, Kevin Mayer  [ En lire plus ]

LONDRES 2017: Le roi...

Coup de tonnerre sur le stade Queen Elizabeth. Usain Bolt gît au  [ En lire plus ]

LONDRES 2017: Quenti...

Comme Garfield Darien sur 110m haies, Quentin Bigot est arrivé au pied  [ En lire plus ]

Restez connecté

facebook twitter instagram youtube Google+ rss

Android app on Google Play iOS app su App Storerss

Sponsors