trackarena.com
footworks

Wilfried HappioDernier jour de festivité au Stade Carlo Zecchini de Grosseto. Sous une chaleur estivale presque écrasante (32°C) l’équipe de France junior a offert un finale en fanfare, portant le total de médaille à 12. Ndama n’est plus la seule titrée française, puisque Martin Lamou en triple et Wilfried Happio au 400m haies l’ont rejoint dans le club des champions d’Europe. Les relais ont également apporté leur pierre à l’édifice: les filles du 4x100m sont en argent, comme les garçons du 4x400m, qui prennent le luxe d’être médaillé pour la dernière course de ces Championnats. Une conclusion parfaite de ces quatre jours en Italie. 

La finale de triple saut étai attendue et pour cause. Trois français qualifié sur trois, et ce dès le premier saut. Melvin Raffin auteur de la meilleur performance européenne de la saison, Martin Labou et Quentin Mouyabi avaient chacun une carte à jouer. Les records tombent les uns après les autres: Quentin Mouyabi saute à 16,40m, pulvérisant son précédent record de 16,06m. Mais c’est Martin Labou qui tue le concours avec un saut dantesque à 16,97m, qui prend au passage la meilleure performance européenne de la saison à Raffin. Avec les 16,72m de Raffin, les français sont 1er, 2ème et 4ème au milieu du concours. Par la suite, Raffiné enchaîne les sauts mordu et Mouabi décide d’arrêter les frais à cause d’un talon trop douloureux. Martin Labou enchaîne les saut au dessus des 16,80m sans améliorer son meilleur saut. Bilan: deux médailles en un concours avec Lamou en or, Raffin en bronze avec 16,82m. Mouyabi reste au pied du podium, mais doté d’un nouveau record personnel.

Un des héros du jour s’appelle Wilfried Happio. Passé par les phases qualificatives sans trop se dévoiler, il produit une course gérée à la quasi perfection, ne prenant son envol que dans le dernier virage avant la ligne droite pour l’emporter. Largement dominant, il peut même lever les bras avant l’arrivée. Son temps 49“93 est en même temps celui de la victoire, d’un record personnel et du record de France junior, devenant le premier de cette catégorie à passer sous la barre symbolique des 50“.

La moisson ne s’est pas arrêté là pour la délégation française. Les perchistes Pierre Cottin et Romain Gavillon avaient aussi de sérieuses prétentions au podium. Bien sûr l’immense favori restait le Suédois Armand Duplantis (son portrait dans un article précédent http://bit.ly/2tSYi6C). Le concours a été particulièrement relevé, puisqu’ils étaient encore cinq athlètes à 5,25m. Cottin n’ira d’ailleurs pas plus haut et doit se contenter d’un 4ème place. Son coéquipier Gavillon parviens à effacer 5,35m et assure sa place sur la boite et une médaille de bronze européenne.

Du coté du 3 000m steeple, trois demi fondeurs français étaient sur la lige de départ de cette finale. Finale relativement lente, personne ne voulant prendre le risque de la tête de course. Il a fallu attendre les derniers 600m pour que l’extra terrestre norvégien Ingebrigsten (déjà engagé au 1500m et vainqueur du 5000m) se détache, suivi de nos deux français: Louis Galivert et Alexis Pehlut. Bien leur en a pris puisque ce groupe de tête se mue en podium sur la ligne d’arrivée: Ingebrigsten en 8’50“00, suivi de Pehlut en 8’53“73, puis Gilavert 8’57“12. Le dernier français, Tolga Camdeviren parvient à se placer dans le top 7 en 9’07“71.

Si l’Allemagne est devenue quasiment imbattable dans la discipline, les relais restent un traditionnel pourvoyeur de médailles française. Les filles du 4x100m l’ont bien montré. Après qu’Estelle Raffai ai pris la place de Krakre à la troisième place, Mignon parvient à remonter jusqu’a la deuxième place dans la dernière ligne droite, cassant en 43“44. Derrière les intouchables Allemandes, l’équipe (De La Taille, Richard Mingas, Raffai et Mignon) peut célébrer une nouvelle médaille d’argent pour la France.

Les garçons du 4x100m, auteurs d’un relais aux transmissions encore hésitantes n’ont pu accrocher que la 5ème place en 39“88. Ceux du 4x400m (Saidy, Andant, Mbaye et Happio) en revanche ont arraché la médaille d’argent pour la dernière course de ce championnats. Une des meilleures conclusion de cette compétition européenne en 3’09“04.

Petit déception sur le sautoir de la longueur féminine. Pourtant qualifiée directement dès le premier saut la veille, Angelica Barriot n’a pas pu s’exprimer totalement lors de cette finale très relevée. Restée longtemps à 6,14m, puis à 6,22m, Barriot se classe 7ème. La victoire revient à la Serbe Milica Gardasevic avec 6,46m.

Et voilà que sonne la fin de ces championnats d’Europe junior à Grosseto, Italie. Les bleuets ont largement remplis le contrat puisque c’est lesté de 12 médailles qu’ils rentrent en douce France. Leur 3 titres (Happio, Ndama, Lamou), leur 5 médailles d’argent et 4 de bronze leur confère le rang de quatrième nation européenne.

Dans la photo: Wilfried Happio (Chiara Montesano/trackarena.com)

Mots clés:

Laissez un commentaire


 

Traductions

  • Austrian
  • Deutsch
  • Danish
  • International
  • Suomi
  • Français
  • Magyar
  • Italiano

Relais, l'IAAF allon...

La fédération internationale d’athlétisme (IAAF) a fait savoir que les règles du  [ En lire plus ]

LONDRES 2017: Yohan ...

Il s’en est fallu de peu pour que la photo des médaillés  [ En lire plus ]

LONDRES 2017: Il l'a...

Il était le favori, il l’a fait. Avec 8768 points, Kevin Mayer  [ En lire plus ]

LONDRES 2017: Le roi...

Coup de tonnerre sur le stade Queen Elizabeth. Usain Bolt gît au  [ En lire plus ]

LONDRES 2017: Quenti...

Comme Garfield Darien sur 110m haies, Quentin Bigot est arrivé au pied  [ En lire plus ]

Restez connecté

facebook twitter instagram youtube Google+ rss

Android app on Google Play iOS app su App Storerss

Sponsors