trackarena.com
footworks

France Relay 2015A un peu moins d’un mois des Championnats du Monde à Londres et trois jours après le meeting de Paris, un petit bilan de mi-parcours s’impose. Le stade Charléty était une étape test en vue du véritable objectif de la plupart des athlètes : les Championnats du monde à Londres du 4 au 13 août. Nombre d’athlètes français connaissent une préparation chaotique. Entre les blessés ou ceux qui recherchent encore les minimas, l’équipe de France est loin d’être encore au complet. En un mois tout peut arriver, notamment au meeting de Londres le 9 juillet et les Championnats de France Elite à Marseille le 14 juillet.

 

Les absents 

 

Pascal Martinot-Lagarde : Le recordman de France du 110m haies a le pied dans le plâtre depuis le mois de mai. Il a décidé de faire l’impasse sur toute la saison estivale pour récupérer complètement et sera donc absent à Londres.

Cindy Billaud : La co-recordman de France et quadruple championne de France du 100m haies s’est retirée provisoirement de la compétition pour un heureux événement.

Wilhem Belocian : le prodige des haies hautes passe une saison difficile. Avec un record personnel à 13“21, il n’a couru qu’en 14“35 à Charléty, au point de poser la question de mettre fin à sa saison. Son objectif semble désormais s’être transféré vers les minimas des championnats d’Europe espoirs.

Renelle Lamotte : La spécialiste du 800 m souffre d’un désinsertion myo-aponévrique du mollet gauche, une réminiscence d’une ancienne blessure, qui l’empêche de courir jusqu’à nouvel ordre.

 

Ceux en attente de minimas

 

Pierre Ambroise Bosse n’a fini que  7ème sur 800m au meeting de Paris en 1’45“71. Si c’est sa meilleure performance de la saison, ce n’est pas encore le 1’45“90 requis pour Londres. Le demi fondeur sort d’une blessure au niveau du grand fessier et de la hanche qui l’a retardé dans sa préparation. Cependant il ne devrait pas avoir trop de problème à réaliser ce temps dans le mois qui va suivre. A suivre.

Floria Gueï cherche aussi le sésame qui lui ouvrirait les portes des Mondiaux. Elle aussi freinée dans sa préparation, elle reste encore à une seconde du temps référence lors du Meeting de Paris en 52“53.

Dimitri Bascou est un des rescapés du 110m haies. Blessé la cuisse et forfait pour les meetings de Paris et Nancy, le médaillé de bronze aux JO de Rio espère reprendre le 9 juillet au meeting de Londres. Sinon ce sera les Championnats de France du 14 au 16 juillet Marseille. Pour l’instant il n’a couru qu’une fois cette saison, en mai au meeting d’Eugène en 13“55.

 

Les qualifiés blessé:

 

Pour Jimmy Vicaut cela devrait aller. Lui qui se disait carrément hors course lorsqu’il s’est déchiré l’ischios jambier droit, le sprinteur fera l’impasse sur les championnats de France afin de pouvoir se présenter au départ du 100m de Londres.

Même tarif pour Christophe Lemaître, qui a décroché les minimas pour le 200m au meeting de Rome. Blessé en avril, puis juste avant les championnats d’Europe par équipe il sera normalement de retour sur la piste lors des championnats de France à Marseille.

 

Les têtes d’affiche:

 

Garfield Darien en est descendu en 13“15 sur 110m haies avec un retour canon dans les 40 derniers mètres, pour finir 3ème et accrocher le train pour Londres.

Renaud Lavillenie est à la peine, mais pas encore à terre. Bien que ses derniers résultats au meeting de Nancy, celui de Lille et à Charléty ne sont pas pour nous rassurer, le clermontois n’a pas été épargné dans sa préparation. Victime d’une blessure en hiver, il n’a pu reprendre un entraînement optimal qu’en avril. Ajouté à ce retard des conditions météo pas franchement favorables, Lavillenie est resté bloqué à 5,62m à Paris, derrière Sam Hendricks.

C’est un Kévin Mayer des grands jours que l’on a vu au Meeting de Paris. Devenu l’ambassadeur de sa discipline, il a pu participer à un triathlon et battre deux records personnels (au javelot avec 70,54m et au 110m haies en 13“78). Une forme de lion que le vice-champion olympique de Rio compte bien emmener avec lui à Londres.

Du coté des lanceurs, Mélina Robert-Michon toujours présente à l’appel fera en sorte de compléter son palmarès d’un podium supplémentaire.

Alexandra Tavernier au marteau a elle aussi réalisé les minima dès mars avec 71, 71 m au Canaries pour la coupe d’Europe des lancers.

Quentin Bigot est de retour au plus haut niveau après sa suspension pour dopage. Lancer propre lui sourit, puisque lors des Championnats d’Europe par équipe il réalise 76,63m, largement suffisant pour s’aligner aux Mondiaux sous le maillot bleu.

Enfin, Mahiedine Mekhissi a lui aussi assuré d’entrée de saison sa place au départ du 3000 m Steeple à Londres. Bien décidé à ne pas se laisser dicter la loi par les kényans, le triple médaillé olympique est lancé pour réussir ses mondiaux.

Mots clés:

Laissez un commentaire


 

Traductions

  • Austrian
  • Deutsch
  • Danish
  • International
  • Suomi
  • Français
  • Magyar
  • Italiano

Relais, l'IAAF allon...

La fédération internationale d’athlétisme (IAAF) a fait savoir que les règles du  [ En lire plus ]

LONDRES 2017: Yohan ...

Il s’en est fallu de peu pour que la photo des médaillés  [ En lire plus ]

LONDRES 2017: Il l'a...

Il était le favori, il l’a fait. Avec 8768 points, Kevin Mayer  [ En lire plus ]

LONDRES 2017: Le roi...

Coup de tonnerre sur le stade Queen Elizabeth. Usain Bolt gît au  [ En lire plus ]

LONDRES 2017: Quenti...

Comme Garfield Darien sur 110m haies, Quentin Bigot est arrivé au pied  [ En lire plus ]

Restez connecté

facebook twitter instagram youtube Google+ rss

Android app on Google Play iOS app su App Storerss

Sponsors