trackarena.com
footworks

Ladji DoucouréLadji Doucouré a fait ses adieux à la compétition à l’occasion des championnats de France Elites à Bordeau. Le hurler, champion du monde 2005 a tiré sa révérence au crépuscule d’une carrière riche en titre et d’une longévité émérite. Un parcours de victoires mais aussi de désillusions.  Outre le talent, Doucouré c’est aussi le persévérance et une détermination à toute épreuve qui lui a valu une place de choix dans le paysage de l’athlétisme français.

Après ses débuts en décathlon et son titre de champion du monde junior en 2001, Doucouré se spécialise dans le 110m haies. L’athlète se présente aux JO d’Athènes à seulement 21 ans en tant qu’outsider. Loin de se contenter de ce statut, il bat deux fois le record de France le poussant jusqu’à 13“01. Comme l’annonce d’une sorte de « malédiction » pour les JO, il chute tragiquement à la dernière haie alors qu’il pouvait prétendre à l’argent.

Il a pris sa revanche l’année suivante. 2005, c’est l’année de la montée en puissance jusqu’au sommet mondial. Il rafle ainsi sa première médaille chez les séniors au Championnats d’Europe en salle à Madrid. Mais son plus grand fait d’arme reste sans conteste les Mondiaux d’Helsinki, où le jeune homme arrache le titre au Chinois Liu Xiang avec un petit centième d’avance. Sacré au sommet, il devient la référence française des haies hautes, quand ses nombreuses blessures lui ont laissé assez de répit pour exprimer son talent. Grand frère de l’équipe de France il a fait face aux blessures qui ont continué de pourrir ses saisons, mais a aussi signé des coups d’éclats.

Une blessure au mollet l’a empêché d’être en pleine possession de ses moyens pour les championnats d’Europe de Göteborg, mais aussi pour les Mondiaux d’Osaka. Les JO de Pékin sont encore une fois synonymes de désillusion avec une qualification au dernier moment à cause d’une blessure au genou. Malgré une place surprise en finale, l’exploit ne sera pas au rendez-vous. Doucouré effleure le podium sans pouvoir s’en emparer et finit à la cruelle quatrième place.

Son ultime hold up se produit aux championnats d’Europe de Turin en 2009, grâce son cassé historique qui lui a assuré son ultime titre international en 7“55.

Après une carrière de plus de 20 ans sur les pistes, de multiples sélection en équipe de France et malgré les désillusions et les coups durs, Doucouré a su se relever et repartir à chaque fois. Cette détermination lui a décerné des titres mais bien davantage :  l’admiration et reconnaissance de tous les athlètes de l’équipe de France et des passionnés d’athlé.

Si le résultat de sa dernière course n’était pas à la hauteur de ses attentes (le 13ème temps des séries qui l’a exclu des demies), cela ne l’a pas empêché d’écraser sa petite larme face à l’ovation bruyante du vélodrome de Bordeaux. Au-delà de la performance, cette dernière course était une ultime rencontre entre lui et son public, ultime confrontation avec lui-même, une dernière valse virtuose avec les haies. Porté en triomphe par ses collègues hurdlers, il entame le passage vers sa nouvelle vie :  Pas plus précis que ça dans les plans d’avenir, Doucouré affirme vouloir « rester dans le milieu » selon l’Equipe. On peut donc s’attendre à le recroiser aux abords des stades.

Mots clés:

Laissez un commentaire


 

Traductions

  • German (Austria)
  • Deutsch
  • Danish
  • English
  • Suomi
  • Français
  • Magyar
  • Italiano

GROSSETO 2017: Fin d...

Dernier jour de festivité au Stade Carlo Zecchini de Grosseto. Sous une  [ En lire plus ]

GROSSETO 2017: Ludov...

Sur le stade Carlo Zecchini de Grosseto, deux décathloniens français sont entrés  [ En lire plus ]

GROSSETO 2017: Solè...

Jour 3 des championnats d’europe Junior au stade de Grosseto et le  [ En lire plus ]

GROSSETO 2017: Ludov...

Sous le soleil brulant du stade Carlo Zecchini à Grosseto, les décathloniens ont  [ En lire plus ]

GROSSETO 2017: Ilio...

Les championnats d’Europe junior ont commencé depuis deux jours déjà. Ce vendredi  [ En lire plus ]

Restez connecté

facebook twitter instagram youtube Google+ rss

Android app on Google Play iOS app su App Storerss

Sponsors