trackarena.com
footworks

Les Paralympiques, Rio 2016 comme un conte de fée

Marie Amélie Le FurDécidément, Rio est terre fertile pour l’athlétisme tricolore. Les athlètes paralympiques de l’équipe de France cumulent un total de neuf breloques, dont trois en or. De quoi faire rêver…

Impressionnante Marie-Amélie Le Fur

Elle ouvre le compteur français avec un titre à longueur, et avec la manière. Marie-Amélie Le Fur n’était pas à Rio pour faire de la figuration. Figure de proue de l’équipe de France, elle met l’athlétisme tricolore sur de bons rails dès son premier essai: 5m75, soit un centimètre de plus que le record du monde… détenu par elle-même. Et elle ne s’arrêtera pas là: elle signe ensuite deux sauts à 5m83.

Et le hold-up continue sur le tour de piste. Le Fur s’empare de l’or (en 59’’27). Le suspense tient jusqu’aux derniers mètres, l’Allemande Bensusan faisant pression sur la Française, en pulvérisant sa propre marque de presse deux secondes.

Sur 200m, elle se pare de bronze (27’’11), derrière la Néerlandaise Marlou Van Rhijn (26″16) et l’Allemande Irmgard Bensusan (26 »90)

Keita avec classe

La championne du monde en titre du 400m s’empare de l’or avec la manière: en 55’’78, Nantenin Keita signe un nouveau record d’Europe.

Après sa cinquième place sur 100m, il y avait des larmes, beaucoup de larmes, et des regrets. Elle avait prévenu, elle se sentait forte. Le rendez-vous manqué du 100m lui fera-t-il l’effet d’un électrochoc? En tout cas, avec la rage au ventre, Keita s’élance dans le couloir 3, en remontant directement son décalage, et qui franchit la ligne, avec quelques dix bons mètres d’avance.

Pourtant, la start-list promettait une concurrence des plus intenses. Mais Keita n’en a que faire. A 31 ans, elle termine sa carrière de la plus belle des manières. Chapeau madame!

Radius, François-Elie, Fairbank, Assoumani, ces héros de l’athlétisme handisport

Quatre participations aux Jeux, cinq médailles. Arnaud Assoumani continue de faire gonfler les compteurs. A Rio, il prend le bronze à la longueur grâce à un bond à 7m11 au troisième essai. Rappelons qu’il avait été médaillé de bronze à Athènes (2004), l’or à Pékin (2008) et l’argent à Londres (2012).

Sans oublier l’argent et le bronze de Pierre Fairbanks, respectivement sur 800m et 400m (49’’00), l’argent de Mandy François-Elie sur 100m en 13’’45, et le bronze de Louis Radius sur 1500m en 4’17’’19.

Les Jeux Paralympiques de Rio se sont achevés avec un total de 28 médailles, dont 9 en or, pour la délégation française. Mais bien plus que des breloques, ce sont des émotions sans précédent que les athlètes paralympiques ont offert. Merci bande de héros, à dans quatre ans.

Photo: Marie Amélie Le Fur during the IPC Athletics European Championships Grosseto 2016, Italy. (Gianluca Fortunato/trackarena.com)

Mots clés:

Laissez un commentaire


 

Traductions

  • German (Austria)
  • Deutsch
  • Danish
  • English
  • Suomi
  • Français
  • Magyar
  • Italiano

GROSSETO 2017: Fin d...

Dernier jour de festivité au Stade Carlo Zecchini de Grosseto. Sous une  [ En lire plus ]

GROSSETO 2017: Ludov...

Sur le stade Carlo Zecchini de Grosseto, deux décathloniens français sont entrés  [ En lire plus ]

GROSSETO 2017: Solè...

Jour 3 des championnats d’europe Junior au stade de Grosseto et le  [ En lire plus ]

GROSSETO 2017: Ludov...

Sous le soleil brulant du stade Carlo Zecchini à Grosseto, les décathloniens ont  [ En lire plus ]

GROSSETO 2017: Ilio...

Les championnats d’Europe junior ont commencé depuis deux jours déjà. Ce vendredi  [ En lire plus ]

Restez connecté

facebook twitter instagram youtube Google+ rss

Android app on Google Play iOS app su App Storerss

Sponsors