trackarena.com
footworks

Le mythique stade du Letzigrund de Zurich accueillait ce 1er septembre 2016 la treizième et avant dernière étape de la Ligue de Diamant. Les athlètes en haut de l’affiche ont su contenter leur public avec, entre autres, une victoire partagée de Lavillenie à la perche, Thompson en démonstration de force au sprint, ou encore Caster Semenya qui confirme sa domination sur 800 mètres.

La programmation était encore une fois prometteuse au stade du Letzigrund. 25 médaillés olympiques et mondiaux étaient invités, tous prêts à en découdre pour se partager les ultimes points de cette ligue de diamant 2016, ou encore pour profiter des derniers pics de forme de la fin de saison.

Le Meeting Weltklasse de Zurich est historiquement connu pour être la scène des revanches des grands championnats de l’été. Les 25 records du monde battu dans ses murs en témoignent. Pourtant, après les Jeux Olympiques ainsi que les meetings de Lausanne et de Paris, les organismes commençaient à fatiguer.  Pas de record du monde donc pour cette édition 2016, mais des performances qui restent de premier plan. De plus, les premiers noms des vainqueurs de la ligue de diamant ont été dévoilés à l’issue de cet avant dernier meeting de la saison.

C’est le cas pour Renaud Lavillenie, qui réaffirme son statut de leader de la discipline après la désillusion de Rio. Il devient le seul athlète masculin à remporter une septième ligue de Diamant en sept éditions. Pourtant, le duel tant attendu avec son meilleur challengeur brésilien n’a pas eu lieu. En effet, Thiago Braz Da Silva a arrêté volontairement son concours (ce qui semblait être prévu à l’avance) après 5,84m. Le champ était donc libre pour les deux perchistes restant : Lavillenie et Sam Kendricks. Ces derniers cohabitent constamment sur les podiums depuis Rio. Ils finissent ex aequo avec 5m90 passé au deuxième essai et deux échecs dans le concours pour chacun. Le français s’est félicité de de cette première place : « Je gagne la Ligue de diamant pour la 7e fois consécutive. J’ai une belle collection désormais. J’en suis fier, car le trophée récompense la constance à haut niveau sur une saison entière. C’est une bataille de tous les meetings ».

La Jamaïcaine Elaine Thompson a également fait une démonstration de sa domination sur le sprint féminin, à l’occasion du 200m. Les organisateurs avaient réuni sur la ligne de départ Les trois dernières championnes olympiques de la distance : Veronica Campbell-Brown, championne en 2004 et 2008, Allyson Felix en 2012 et Elaine Thompson en 2016. A leurs côtés, la championne du monde en titre Dafne Schippers et la Britannique Dina Asher-Smith, championne d‘Europe et cinquième de Rio. Malgré son départ rapide, Dafne Schippers n’a pas pu prendre sa revanche des Jeux Olympiques. Elle est à nouveau battue par Thompson, qui l’a remontée sur tout le demi-tour de piste jusqu’à la coiffer au poteau d’un petit centième (21“85 contre 21“86). Allyson Félix complète le trio avec 22“02.

D’autres athlètes ont assumé leur statut de favoris, comme Caster Semenya. La championne olympique en titre gagne avec aise son 800m (1’56“’44) devant Francine Niyonsaba (1’56“76) et Margaret Nyairera (1’57“04) s’adjugeant ainsi d’une Ligue de Diamant.

Du côté du disque c’est toujours le même refrain. Sandra Perkovic et les autres. De Rio en passant par les meetings, la Croate reste intouchable. Avec un sixième jet à 68m44 elle devance la Française Mélina Robert-Michon (63m91) et la Cubaine Denia Caballero (62m80). La hiérarchie reste immuable depuis 11 concours et désormais une ligue de Diamant supplémentaire, sa cinquième consécutive.

Pour certains, la victoire a été plus serrée. LaShawn Merritt a dû sentir le souffle de Bralon Taplin dans son cou pour arracher la victoire sur le 400 mètres, en cassant sur la ligne en 44“64. Taplin le suit de près en 44“70, devant Nery Brenes en 45“18. Merritt signe donc son retour à la première place de la Ligue après deux ans sans victoire.

En l’absence d’Usain Bolt, Asafa Powell s’impose sur le 100m en 9“94, devant le Sud-Africain Akani Simbine et l’Ivoirien Ben Youssef Miété, tous deux en 9“99. Si le Jamaïcain gagne sa deuxième ligue de Diamant (la première en 2011), il signe surtout son 98ème chrono sous les 10 secondes. Preuve de sa constance tout au long de sa carrière. Lui qui pourtant, n’a jamais pu s’exprimer pleinement lors des grands championnats.

Dans cette course entre habitués, un invité surprise a donné un peu de piment à cette finale du 100 mètres. Le spécialiste du 110 mètres haies et champion olympique Omar McLeod s’est aligné sur le plat. Loin d’être ridicule, il prend la sixième place en 10“12.

Si les plus grandes stars de l’athlétisme ont bien répondu à l’appel du Weltklasse de Zürich (excepté Usain Bolt et Mo Farrah), la fatigue commençait à se faire sentir chez les athlètes. Entre les Jeux Olympiques et les derniers meetings internationaux, la saison commence à être longue. Si les 40.000 dollars de prime pour les vainqueurs restent une motivation certes conséquente, l’ultime meeting à Bruxelles sera un prélude à des vacances bien méritées.

Image: Sam Kendicks et Renaud Lavillenie (Jean Pierre Durand)

Mots clés:

Laissez un commentaire


 

Traductions

  • German (Austria)
  • Deutsch
  • Danish
  • English
  • Suomi
  • Français
  • Magyar
  • Italiano

LONDRES 2017: Yohan ...

Il s’en est fallu de peu pour que la photo des médaillés  [ En lire plus ]

LONDRES 2017: Il l'a...

Il était le favori, il l’a fait. Avec 8768 points, Kevin Mayer  [ En lire plus ]

LONDRES 2017: Le roi...

Coup de tonnerre sur le stade Queen Elizabeth. Usain Bolt gît au  [ En lire plus ]

LONDRES 2017: Quenti...

Comme Garfield Darien sur 110m haies, Quentin Bigot est arrivé au pied  [ En lire plus ]

LONDRES 2017: Kevin ...

Il est des débuts de décathlon plus compliqué. Favori et grosse chance  [ En lire plus ]

Restez connecté

facebook twitter instagram youtube Google+ rss

Android app on Google Play iOS app su App Storerss

Sponsors