trackarena.com
footworks

Hyeres 2015Ce week-end s’ouvre la 23ème édition des Championnats d’Europe de Cross à Chia en Sardaigne. L’équipe de France aborde cette échéance avec un collectif plus que soudé et table sur un butin de 3 ou 4 médailles. En l’absence de quelques piliers et confrontés à une concurrence européenne toujours plus rude, les bleus affirment leurs ambitions dans les épreuves par équipe, notamment chez les garçons. Chez les filles, l’expérience se mêle aux promesses dans une équipe en reconstruction.

Les plus téméraires d’entre nous auront au moins cette année un terrain de course un peu plus clément que lors des dernières éditions : comparé au givre de Samokov il a deux ans en Bulgarie, la vingtaine de degrés de la station balnéaire de Chia, en Sardaigne, doit être une douce perspective.

C’est sur un parcours plutôt clément, relevé de quelques obstacles artificiels que les cadors du cross européen vont se départager pour la couronne et l’équipe de France n’est pas partie pour y faire figuration. Forte d’un bilan plus de satisfaisant lors de l’édition 2016, (6 médailles) la sélection bleue est prête à se confronter aux mastodontes des équipes de Grande Bretagne (Les seniors Andrew Butchardt et Callum Hawkins) d’Espagne (le champion olympique du 5000 m Llias Fifa, ainsi que Kaan Gkigen Ozbilen et Polat arikan Kemboi) ou encore de Turquie.

Selon Philippe Dupont, le repsonsable du demi-fond à la FFA : l’équipe de France a un « collectif du même niveau que l’an dernier ». L’objectif de l’édition 2017 sera du moins plus centrée sur les résultats par équipe, là où les juniors masculins avaient déjà remporté une médaille d’or à Hyères. Emmené par Jimmy Gressier et Fabien Palcau, ils comptent bien renouveler l’exploit, emmenant dans leur sillage leur homologues espoirs : Alexandre Saddedine, Emmanuel Roudolff Levisse, Félix Bour ou encore Nicolas Witz, qui ont aussi le podium dans le viseur. Les seniors ne sont pas en reste, avec à leur tête trois des quatre meilleurs français : Florian Carvallo, Morhad Amdouni, Timothée Bommier, qui avaient tous fini dans le top 12 deux ans auparavant.

Chez les femmes, le refrain est un peu moins confiant. L’absence de Clémence Calvin, de Christelle Daunay, ainsi que celle de Cassandre Beaugrand chez les plus jeunes, laisse la place aux espoirs et aux promesse d’une jeune équipe encore en construction. En individuel, la victoire féminine sera sûrement pour la favorite Yasemin Can, ou ses chalengeuses, l’Irlandaise Fionnuala Mc Cormack et la Norvégienne Bjerkeli Grovdal.

Nombres de française expérimentées ont tout de même pointées présentes : les irréductibles comme Sophie Duarte (championne d’Europe il y a trois ans) Lauranne Picoche (première française du cross de sélection) et Aurore Guérin mènent le collectif féminin. Liv Westphal, qui s’entraîne aux Etats Unis sera aussi d’une grande aide. L’Equipe de France ne sera donc pas sans tête et la cavalerie sera complétée par Samira Mezeghrane-Saad et Floriane Chevalier Garenne.

Parmi les plus jeunes, les juniors seront représentés entre autres par Mathilde Sénéchal, mais aussi Alizée Benaiteau, qui est encore cadette. Quant aux espoirs, elles seront emmenées par Emma Oudiou et Johanna Beyer Carles.

Le cross a cette fascinante faculté d’être à la fois une des épreuves les plus redoutées de l’athlétisme (attendre dans le froid sur la ligne de départ à l’aube avant de se lancer dans un parcours boueux, tout en sachant que la fin sera rude…) mais c’est également l’épreuve où les athlètes ont le plus de longévité.  Christine Bardelle, qui fête sa 11ème  sélections et Mokthar Benhari sa  10ème illustrent cette loi étrange. Ce paradoxe entre la dureté de l’épreuve et l’incroyable stabilité des sélections tient peut-être à cet esprit du collectif défendu depuis des années par les responsables nationaux. Des athlètes toujours au postes, motivés et prêts à tout donner pour l’équipe qu’ils représentent.

Photo Giancarlo Colombo/FIDAL

Mots clés:

Laissez un commentaire


 

Traductions

  • Austrian
  • Deutsch
  • Danish
  • English
  • Suomi
  • Français
  • Magyar
  • Italiano

De l'émotion pour l...

Ladji Doucouré a fait ses adieux à la compétition à l’occasion des  [ En lire plus ]

Melvin Raffin et Hea...

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le saut chez les  [ En lire plus ]

Qui est André Girau...

Successeur de Bernard Amsalem, qui ne se représentait pas, André Giraud est loin  [ En lire plus ]

Les Français soudé...

Ce week-end s’ouvre la 23ème édition des Championnats d’Europe de Cross à  [ En lire plus ]

Un nouveau départ ...

L’heptathlonienne française Antoinette Nana Djimou change de lieu d’entraînement et quitte l’INSEP  [ En lire plus ]

Restez connecté

facebook twitter instagram youtube Google+ rss

Android app on Google Play iOS app su App Storerss

Sponsors